3-6 Chapitre 5 – Les façons indigènes de savoir et d’être

Art par Ana Pacheco pour ArtistsForClimate.org

Cette enquête se penche sur le rôle vital des connaissances, des compétences et des pratiques traditionnelles des peuples autochtones, transmises de génération en génération, pour comprendre l’action climatique. Les peuples autochtones sont des leaders en matière d’action climatique; le rôle qu’ils jouent pour surveiller les répercussions du changement climatique et les effets environnementaux représente un aspect essentiel de notre lutte contre le changement climatique. (RNCan section 3.3)

Il y a fort à apprendre des peuples autochtones, qui cohabitent de façon durable avec les terres depuis de nombreuses générations. Les peuples autochtones se sont adaptés en se déplaçant sur les terres pour créer un équilibre entre les sources de nourriture et l’utilisation des ressources, selon les saisons. Nous devons les écouter attentivement pour comprendre comment les connaissances traditionnelles, et leur mise en application, contribuent à la durabilité et à la planification environnementale pour l’avenir. Selon le rapport de RNC, l’intégration de diverses perspectives et sources de connaissances, telles que les systèmes de connaissances autochtones, est indispensable à une adaptation efficace. (RNCan section 3.4)

Le rapport sur les enjeux nationaux met en lumière quatre points forts importants des systèmes de connaissances autochtones et locaux (RNCan section 3.3) dans le contexte de la compréhension des changements climatiques et de la réaction à ceux-ci, soit : 

1) comprendre, surveiller et consigner les impacts des changements climatiques;

 2) accroître la capacité d’adaptation et de renforcement de la résilience; 

3) soutenir des stratégies durables de réduction des risques; et 

4) éclairer la prise de décision et les changements de politique. 

Dans cette enquête, nous suggérons des activités, des livres et des ressources pour explorer divers exemples de ces modes de connaissances autochtones et les façons dont ces leçons sont transmises de génération en génération. Les communautés autochtones ont leurs propres experts, aînés, gardiens du savoir et façons de savoir; leurs connaissances sont des ressources précieuses et indispensables sur la façon de s’adapter au changement climatique (RNCan section 3.4).  Les modes de connaissance autochtones désignent les renseignements que nous devons priser pour apprendre ce que ces peuples comprennent pour contribuer à la conversation sur le climat et nous laisser guider par elle.(RNCan section 3.3)

 

L’Aîné micmac Albert Marshall a proposé l’expression Etuaptmumk/“Voir avec deux yeux” comme principe de coapprentissage (2004) pour aider à comprendre l’intégration des visions du monde autochtone et occidentale.

 

« Je, vous et nous avons besoin d’apprendre à voir d’un œil, avec ce qu’il y a de meilleur dans les savoirs et les modes de connaissance autochtones… et d’apprendre à voir de l’autre œil, avec ce qu’il y a de meilleur dans les savoirs et modes de connaissance conventionnels (occidentaux ou eurocentriques)… mais surtout, je, vous et nous devons apprendre à voir avec ces deux yeux ensemble, pour le bien commun. » Elder Albert Marshall, le réseau EdCan, le 29 mai, 2018.

 

Visionner Indigenous Knowledges and Two-Eyed Seeing: An In-Depth Conversation with Elder Albert Marshall – Un dialogue sur l’importance des savoirs autochtones et du double regard dans la lutte contre le changement climatique et la création d’un avenir résilient. Le webinaire a été organisé par le Prairie Climate Centre à l’Université de Winnipeg.

Pour plus d’informations sur les connaissances autochtones et le changement climatique, visitez le site Atlas climatique du Canada.

Explorer les enquêtes